LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE

LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE: 

L’industrialisation est un processus historique complexe et large dans le temps qui transforme la société, parce que cela a provoqué des changements économiques, technologiques, sociaux et politiques. Elle se caractérise par le passage de la production artisanale à la production mécanisée par l’utilisation de nouvelles technologies et sources d’énergie. Elle débuta en Angleterre en 1760 et s’échelonna sur plus de 150 ans. Elle a signifié une rupture totale avec le passé. 

Pour que la Révolution industrielle se produise, il a fallu des révolutions précédentes ou parallèles : Dans ce sens-là, on en souligne les révolutions politique, démographique, économique et sociale

Causes de la Révolution industrielle. Source: Élaboration propre.

LA DIFFUSION ET LES CONSÉQUENCES DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE: 

La Révolution industrielle concerne le Royaume-Uni dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Elle a eu lieu grâce aux profits tirés de l’agriculture et du commerce et repose sur le charbon et à la machine à vapeur mise au point par James Watt en 1769. L’apparition des “Pays noirs” comme le Pays de Galles a été la conséquence immédiate la plus visible au paysage.  

La Belgique démarre son industrialisation en 1830, en s’appuyant sur différents la possession de gisements de charbon, une agriculture développée, un bon réseau de transport et un commerce actif.  

D’autre côté, la France profitera de l’abondance de minéraux, de fer et de charbon. Les principales zones d’activités sont l’Alsace, la Lorraine (en dispute avec les allemands) et Lyon. 

La Prusse basera son développement sur l’abondance de charbon et fer et la concentration de son capital. La création d’un marché commun douanier en 1834 (Zollverein) et la postérieur unification du pays homogénéisa la réalité politique fragmentée.  

Industrialisation de l’Europe. Source: Pinterest.

Hors l’Europe, les États-Unis : l’industrialisation nord-américaine accélérera notamment à la fin de la Guerre Civile (1861-1865). En Russie les premières industries apparaissent dans les années 1860. Finalement, l’industrialisation au Japon ne commencera qu’à partir des années 1870, à partir de le Révolution Meiji qui finira avec la société féodale. Cela mettra met peu de temps à se développer et à convertir le Japon en une grande puissance industrielle.  

La Révolution industrielle a aussi apporté des changements démographiques très importants qui ont été accélérés par l’amélioration des conditions d’hygiène et sanitaires au modèle de croisement de la population au Royaume Uni d’abord et puis au reste du monde, en commençant par l’Europe de l’ouest et les pays développés. À cet égard, c’est en 1940 que Notenstein a formulé la théorie de la transition démographique qui peut être résumée avec la graphique suivante:

Source: Edexcel Geography GCSE Revision – Demographic transition model.

DEUXIEME RÉVOLUTION INDUSTRIELLE: 

Elle commence vers 1870 et repose sur des nouvelles sources d’énergie, le pétrole et l’électricité. C’est aussi l’époque du développement de l’automobile, de la chimie, des machines-outils. 

La première et deuxième Révolution Industrielle. Source: Élaboration propre.

CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE: 

Le niveau de concurrence parmi les pays deviendra de plus en plus important. Leur niveau d’industrialisation provoquera une nouvelle division du monde entre les pays industrialisés dits “pays développés” et les pays non-industrialisés dits “pays en voie de développement”. Le système capitaliste s’imposera finalement en Europe et Nord-Amérique. 

D’autre part, le développement urbain provoquera l’exode rural. Dans les villes, le commerce jouera un nouveau rôle très important. La ville devient le nouveau centre d’opportunités pour ceux qu’y habitent et pour ceux qui viennent du monde rural. 

CONSÉQUENCES SOCIALES: 

Les élites urbaines avec la bourgeoisie financière et industrielle disposent du pouvoir économique et politique et remplacent petit à petit à la noblesse. Cela provoquera la construction des hôtels particuliers en ville ou des résidences secondaires dans les stations thermales à la mode. Dans ce sens-là on trouve des nouveaux styles artistiques, tel que l’Art Nouveau. 

De l’autre côté, la classe ouvrière devient de plus en plus nombreuse. Ils passent du travail au domicile au travail à l’usine, prennent conscience d’appartenir à une classe, celle des prolétaires. Ces ouvriers effectuent des tâches difficiles, vivent dans des ghettos et sont souvent mal payés et exploités. Les femmes et les enfants sont obligés à travailler par des salaires plus bas que ceux des hommes. Les journées de travail de 14 ou 16 heures par jour sont interminables. 

LE DÉBUT DU MOUVEMENT OUVRIER: 

La manque de protection face aux abus des patrons poussent la classe ouvrière à créer des associations pour se protéger en cas de maladie, chômage ou grève. A la fin du XVIIIe siècle, en Angleterre, naissent les premières associations de travailleurs, dites “Sociétés d’Aide mutuelle” pour obtenir des améliorations professionnelles et salariales. 

Pourtant, d’après une loi répressive votée, à partir des années 1799-1800, toute sorte de rassemblement ouvrier fut interdite. C’est alors qu’à partir de ce moment, les organisations ouvrières sont devenues illégales et leurs activités clandestines.  

Après l’abolition d’associations ouvrières en 1824, des mouvements radicaux organisent des mobilisations, des marches et des concentrations, en faveur de la réforme politique et de l’abolition des lois anti-associatives 

LES PREMIERES FORMES DE PROTESTATION: LE LUDDISME: 

En 1811, près de Nottingham, l’armée réprime violemment une manifestation de travailleurs. La nuit suivante, plus de 60 métiers à tisser ont été brûlés. Cette destruction a été associée au capitaine Ned Ludd, un artisan qui affirmait que les machines sont la cause du chômage. Pour les luddites, les machines étaient la cause du chômage et d’une baisse des salaires. Le luddisme s’est répandu dans les régions industrialisées d’Angleterre et sur le continent. 

D’AUTRES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ : 

Après la prise de conscience de classe du prolétariat, il y a eu des nouvelles organisations de la société, tels que le socialisme ou l’anarchisme.  

Le socialisme a été formulé par Karl Marx et Friedrich Engels, dont leurs objectifs, on trouve l’abolition de la propriété privée, une révolution dirigée par les ouvriers qui établiront la dictature du prolétariat qui se caractérisera par la création d’une société sans classes et sans État. 

Quant à l’anarchisme, basé aux idées de Proudhon, ils défendent la liberté individuelle, la disparition immédiate de l’État et la propriété privée.  

Image: Karl marx et Friedrich Engels. Source: Wikimedia.

EST-CE QUE LE CHOSES ONT BEAUCOUP CHANGÉ?

RÉVOLUTION INDUSTRRIELLE EN FRANCE:

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s